Le château : forteresse Royale

Château de Najac
Château de Najac
_
Château de Najac
_
Château de Najac

Najac, enjeu stratégique
des Comtes de Toulouse...

La Forteresse de Najac, célèbre dans le Sud-Ouest, fut construite pour défendre le Rouergue lorsque les comtes de Toulouse choisirent Najac comme capitale du Bas Rouergue.

Au XIIème siècle une première forteresse, de facture simple et carrée, est bâtie, à l'emplacement d'une vieille tour seigneuriale. Najac devient la position principale de la ligne de défense construite le long de l'Aveyron.

En 1249, à la mort du Comte Raimond VII, son gendre Alphonse de Poitiers, frère du roi Saint Louis, lui succède. La région, avec Najac, se soulèvent pendant quelques mois.

Le nouveau comte décide alors, pour asseoir son pouvoir et montrer sa puissance, sans regarder à la dépense, de renforcer considérablement l'ouvrage militaire existant.

Archères
Archères
_
Visite guidée du château

Tout un art subtil de la défense...

Le chantier est lancé en 1253, au milieu d'un siècle qui a porté très haut l'art militaire. 2000 ouvriers y travaillent. En moins de 10 ans va surgir, sur cet éperon étroit et escarpé, la « Forteresse Imprenable ».

Les murailles dépassent les échelles possibles, les tours fondées sur le roc découragent la sape, les archères hautes de 6,80 m (un record : les plus hautes du monde !) permettent de battre toutes les directions. Le donjon, haut de près de 40 mètres est le symbole du pouvoir d'Alphonse de Poitiers sur le Comté de Toulouse.

Tous les stratagèmes sont mis en oeuvre pour tenir tête à un assaillant. Le plan de repli vers le haut du donjon combine tous les pièges. La qualité de la maçonnerie permet toutes les finesses, souvent discrètes, que les guides se font un plaisir de faire découvrir.

Le donjon
Le donjon
_
Donjon
_
Voutes
_
Voutes
_
Mur épais
_
Maquette

Aujourd'hui...

Après la guerre de Cent Ans, la forteresse royale n'a guère servi que de prison jusqu'à la Révolution : Templiers, puis Croquants en 1643, y furent enfermés. Vendue comme bien national, elle fut exploitée partiellement en carrière de pierres. Rachetée en 1906 par Alfred Cibiel, la forteresse est sauvée de la ruine et appartient aujourd'hui à la même famille.

Le donjon resté intact, avec trois salles superposées de belle facture gothique, impressionne. A mi-hauteur, la chapelle Saint Julien montre des restes de fresque du XIIIème siècle et de nombreuses marques de compagnons. Un passage secret dans l'épaisseur de la muraille la relie à la chambre du Gouverneur qui commandait le cellier. Sa terrasse enfin offre un magnifique panorama sur l'Aveyron et le village. Une imposante maquette, avec des personnages à l'échelle, permet au visiteur d'aujourd'hui de prendre la mesure de la politique de dissuasion mise en oeuvre dans la région par Alphonse de Poitiers.

La Forteresse de Najac est aujourd'hui le monument historique privé le plus visité dans la région Midi-Pyrénées.

> Les infos pratiques pour visiter la forteresse